Flux_rss_orange_ombrage
Flux RSS de Ent. BERRAND sarl - Chauffage, sanitaire, solaire et En'R
HTML 4.01 Transitional Valide
CSS Valide !
Monitoring internetVista® - Monitoring de sites web
Shape1

Éradiquer les chaudières fioul en France

Est-ce réaliste?

En tant que professionnel du chauffage concerné, il nous apparait indispensable de réagir au message gouvernemental du 14 septembre 2018. Pour nous, la suppression d'une telle énergie fossile pose quand même problèmes. En premier lieu, il va falloir que l'état qui perdra ainsi d'importantes taxes sur les ventes du produit "fioul", les compense par d'autres taxes afin de maintenir ses recettes fiscales. Et seconde question: lorsque on connait l'état de nos centrales électriques (... toutes confondues!) et du très mauvais état et de la qualité du réseau électrique Français en général, on est en droit de se poser la question sur de futures pannes électriques au plan national lorsque toutes les PAC ou tous autres "engins électriques" solliciteront le réseau en question! Prévoyez donc des bougies, un bon groupe électrogène et des appareils de chauffage d'appoint... qui ne fonctionnent pas à l'électricité!

... Vive la Pile à Combustible alors?.

Nous passerons ici pour le moment sur le coût réel d'une installation de pompe à chaleur ou autre installation de type Biomasse: granulés de bois (Pellets) ou plaquettes, bois bûches, etc. Les chiffres donnés par l'état sont là aussi vraiment IRRÉALISTES!

Et que dire de nos clients qui viennent tout juste de faire renouveler leur coûteuse chaufferie au fioul avec des appareils très performants!

Nous relatons ci-dessous l'excellent article de la presse professionnelle qui pose les mêmes bonnes questions... ==> LIRE LA SUITE



Mais que nos clients se rassurent, s'ils ont simplement mal interprétés l'information !?!?!?...


Edouard Philippe avait déclaré le 14 novembre "... qu'il ne voulait plus de chaudières au fioul d'ici à 10 ans", provoquant l'inquiétude du secteur et surtout de leurs clients dont certains se sont empressés de dénoncer les devis signés.

Le Premier ministre a déclaré mercredi 28 novembre qu'un des objectifs du gouvernement, c'était de faire en sorte d'accompagner, d'aider ceux qui voulaient changer leur chaudière au fioul". Que les clients se rassurent donc le gouvernement ne "veut pas interdire les chaudières au fioul" comme beaucoup l'ont interprété... 

Le gouvernement a donc trouvé la solution: une programmation pour les trois mois à venir d’une grande concertation de terrain. Mais trois mois ce n'est pas après le vote et la promulgation de la Loi de Finances pour 2019 qui doit intervenir au 31/12/2018 ?

Devant les "non-décisions" présentées le 28 novembre, la CAPEB exprime sa déception l’activité du secteur à court terme est encore laissée pour compte ! Vous aviez suspendus votre chantier suite à l'annonce "mal interprétée" relative aux chaudières fioul d'ici à 10 ans? Vous voilà rassurés?...



Le Premier Ministre Édouard Philippe a déclaré ce mercredi 14 novembre vouloir supprimer toutes les chaudières fioul d’ici 8 ans en France. Est-ce réaliste?


Sorties manu militari du crédit d’impôt transition énergétique en 2018, les chaudières fioul subissent une nouvelle attaque.

Le Premier Ministre a en effet fixé l’"objectif ambitieux" de supprimer toutes les chaudières individuelles au fioul d'ici la fin du prochain quinquennat, soit 2027.

"Nous allons développer la prime à la conversion des chaudières pour faire en sorte que les Français puissent se libérer de cette contrainte extraordinaire d'utiliser le fioul pour se chauffer", a développé Édouard Philippe, promettant de prendre en charge "un tiers du coût global de transformation". Au-delà des paroles et des bonnes intentions, est-ce réaliste ?


Totalement irréaliste!

Pas vraiment si l'on considère qu'il existe trois millions de chaudières individuelles fioul...  dont un million de plus de 25 ans et de 250 000 chaudières moyennes et grosses puissances. Pour Jean-Paul Ouin, délégué général du syndicat des industries thermiques, aérauliques et frigorifiques Uniclima, ce souhait de rayer de la carte les appareils de chauffage au fioul est "totalement irréaliste"

- "La baisse des ventes de chaudières fioul est inexorable. Elle est essentiellement due à deux facteurs: l’extension ou la densification du réseau gaz, et les fluctuations du prix du combustible. Les raisons écologiques viennent plus loin. Dans un foyer en précarité, entre remplacer une pièce de la chaudière et investir dans une pompe à chaleur, même avec une aide, c’est vite vu !".


Le délégué général d’Uniclima ajoute que si l’on venait à remplacer les trois millions de chaudières individuelles par des pompes à chaleur, l’appel de puissance hivernal correspondrait à un peu plus "d’une dizaine de réacteurs nucléaires"!.  " Et quand on sait que d'après l’examen du projet de loi de finances 2019,  (... qui se déroule depuis lundi à l’Assemblée nationale), un des amendements stipule que les fluides HFC seront taxés d’ici 2021, ça n'a pas de sens.

Le gouvernement va donc taxer 98 % des pompes à chaleur ! D’un côté, on nous dit d’arrêter le fioul pour mettre des pompes à chaleur, de l’autre, on s’apprête à taxer les Pompe à chaleur vendues: Cherchez la logique!.


Chèque énergie réévalué

Edouard Philippe a également confirmé que le chèque énergie sera augmenté de 50 euros (passant de 150 à 200 euros) et concernera 5,6 millions de Français dès le 1er janvier 2019. " On va passer de 3,6 millions à 5,6 millions de foyers", a déclaré Edouard Philippe...

SOURCE DU FLUX: LE BATIMENT PERFORMANT

Informations Légales

Accueil