La pompe à chaleur, ce n’est pas tout récent

Historique de la pompe à chaleur

Un peu d’histoire

Le principe de la pompe à chaleur

… n’est pas tout récent, c’est la naissance de la thermodynamique qui jettera les bases à partir de 1832, des diverses règles qui définiront les lois la pompe à chaleur. De grands chercheurs comme Sadi Carnot, James Prescott, Joule, Lord Kelvin, Rudolf Clausius en seront les précurseurs.

Jacob Perkins en 1834 réalise les premières machines de réfrigération avec de l’éther comme réfrigérant, ce sont les Américains qui dès 1920 s’intéressent à la climatisation. Willis Haviland Carrier invente la première machine centrifuge de réfrigération, le conditionneur d’air s’installe dans la vie quotidienne, les magasins, les cinémas et l’on commence à réfléchir à la récupération de l’énergie perdue par les installations de froid commerciales (condenseur).

Principe de la pompe à chaleur
Schéma de principe d’une pompe à chaleur

Mais c’est dans les années 1950 aux États-Unis que le développement de cette technique a été spectaculaire, tant dans l’industriel que pour le particulier. Fin des années 50 l’industrie automobile américaine introduit la climatisation dans ces véhicules.

En Europe le développement a été bien moins rapide, car c’est à partir des années 1970 et le premier choc pétrolier que tout démarre enfin par des installations ponctuelles, les incidents de fonctionnement étaient nombreux, la fiabilité du matériel n’étant pas au rendez-vous, il fallait que les constructeurs fassent leurs armes. L’expérience américaine a quand même profité à l’Europe car un grand nombre de pièces détachées provenaient des USA et c’est vers la fin des années 1970 que les fabricants offriront à leurs clients des pompes à chaleur enfin fiables avec des coefficients de performances intéressants.

Le début des années 80 furent le début d’une expansion importante avec l’apparition sur le marché Européen des constructeurs Japonais , l’esthétique, le niveau sonore, les performances deviennent des arguments forts auprès des particuliers qui investissent dans ce système de chauffage avec moins de réticence que auparavant.

De nos jours, la fiscalité, l’écologie, le prix sont des critères de choix importants, mais ne perdons pas de vue que ce sont les performances, la fiabilité (???) qui garantiront la pérennité de nos installations.

Vers haut de page