Immobilier | 01.07.21

Le dispositif est désormais ouvert aux propriétaires bailleurs

Ce jeudi 1er juillet 2021, le dispositif MaPrimeRénov’ devient pour la première fois accessible aux propriétaires bailleurs souhaitant réaliser des travaux de rénovation énergétique dans les logements qu’ils louent. L’objectif du gouvernement : inciter les bailleurs à rénover plus d’un million de passoires thermiques dans le parc locatif privé, avant que ces logements ne soient interdits à la location.

Ma PrimeRénov
Ma PrimeRénov

Depuis le 1er janvier 2021, le dispositif MaPrimeRénov’ a été élargi aux propriétaires occupants et syndicats de copropriétaires, qui peuvent déposer leur demande d’aide et être remboursés une fois les travaux éligibles réalisés. 

 Tel n’était pas le cas des propriétaires bailleurs, qui devaient attendre la date du 1er juillet 2021 pour pouvoir effectuer leur demande et être remboursés. La fameuse date ayant été passée, le dispositif leur est désormais accessible !

 Dans le détail, les bailleurs peuvent bénéficier d’aides pour rénover jusqu’à trois logements locatifs, que ce soit des maisons ou les parties privatives d’appartements. Seules conditions : que le logement rénové soit loué pour une durée minimale de 5 ans, et, en cas de réévaluation du loyer, déduire l’aide qu’ils ont perçue du montant total des travaux justifiant une potentielle hausse du loyer.

 Concernant les parties communes d’une copropriété, les propriétaires bailleurs ont accès aux aides via les syndicats de copropriétaires.

 A noter également que les propriétaires bailleurs ayant déjà réalisé des travaux éligibles depuis le 1er octobre 2020 peuvent être remboursés rétroactivement.

Rénover les 1,5 millions de passoires thermiques du parc locatif privé

 Alors que le projet de loi Climat et Résilience prévoit l’interdiction progressive de location des passoires thermiques, 1,5 millions de logements du parc locatif privé pourraient être interdits à la location s’ils ne sont pas rénovés avant certaines échéances.

Energie : étiquette G
Les logements étiquetés G, seront interdits à la location au 1er janvier 2023

 L’Anah, qui gère la distribution de ces aides, souligne que l’ouverture de ce dispositif d’aide aux bailleurs leur permettra de réaliser les travaux de rénovation énergétique nécessaires pour améliorer les performances énergétiques des logements qu’ils louent.

 Ces travaux devraient par ailleurs leur permettre de réduire les consommations énergétiques, de valoriser leur bien, et de faciliter sa mise en location.

 Selon les estimations de l’Anah, sur les 800 000 demandes attendues pour l’année 2021, 50 000 devraient être émises par des propriétaires bailleurs.

Claire Lemonnier

Source : BATIWEB

Photo de une : Adobe Stock

Vers haut de page