Flux_rss_orange_ombrage
Flux RSS de Ent. BERRAND sarl - Chauffage, sanitaire, solaire et En'R
HTML 4.01 Transitional Valide
CSS Valide !
Monitoring internetVista® - Monitoring de sites web

Chaudières fioul et PAC à UN euro

Les artisans sont oubliés une fois de plus

L'inquiétude des entreprises artisanales du bâtiment est palpable:


... alors que le gouvernement présentait fièrement son offre de chaudières à 1 euro le 24 janvier dernier, le Conseil des professions de la CAPEB réuni ce jour a tenu "à faire savoir la stupéfaction des entreprises du bâtiment qui ont appris l'annonce des offres chaudières et PAC à 1€ devant le Sénat, laissant sous-entendre au grand public le caractère réglementaire de celles-ci".


Les entreprises artisanales du bâtiment "ne comprennent pas comment elles ont pu être écartées d'une telle offre, alors qu'elles maillent le territoire et réalisent aujourd'hui l'immense majorité des travaux de rénovation énergétique des logements, avec le souci permanent d'offrir des solutions de qualité, adaptées aux besoins de leurs clients", souligne un communiqué.

 

Des artisans mis à l'écart

Le président de la CAPEB, Patrick Liébus regrette que le syndicat professionnel n'ait pas été consulté et soit associé au dispositif. Il souligne notamment que le Gouvernement n'a jamais évoqué, avec la filière, son intention de porter les aides publiques du programme "Agilité" de l'Anah par des opérateurs commerciaux privés, "même si on peut comprendre le choix de diversifier le portage des aides face à l'urgence sociale".


Le Réseau territorial de la CAPEB se voit aujourd'hui assailli de questions "légitimes" émanant de professionnels et de particuliers : "Comment justifier aux entreprises l'intérêt des offres présentées, qui ont pour conséquence pour ces entreprises de ne plus avoir une relation directe avec leurs clients", indique la CAPEB. En étant reléguées au rang de "sous-traitant", les entreprises risquent en effet de "perdre des clients fidèles", estime la Confédération.


Des offres "outrageusement" commerciales

Dans son communiqué, la CAPEB tient également à prévenir les ménages sur les risques et les déconvenues de cette offre "outrageusement commerciale". L'organisation souligne que les ménages modestes et en situation de "grande précarité énergétique" pourraient être sensibles aux effets d'annonces faites par quelques opérateurs.


Et ainsi, "ne pas entendre ou voir que l'offre volontairement floue peut s'avérer trompeuse" : son slogan parle de " ... à un euro" mais il faut entendre "... à partir d'un euro".


Une offre alternative et équitable

Patrick Liébus déclare : "La Capeb n'est pas opposée, par principe, à l'existence de telles offres à 1€ dès lors que celles-ci garantissent la qualité des travaux réalisés et qu'elles permettent à des entreprises compétentes d'être associées à leur portage". Et c'est pour que les entreprises artisanales du bâtiment soient pleinement associées au dispositif que la CAPEB a travaillé au déploiement d'une offre "alternative et équitable" packagée avec ses partenaires de confiance.


"Avec l'Anah et nos partenaires de confiance, nous bouclons une offre promotionnelle de qualité qui permettra aux entreprises de répondre directement à leurs clients en tenant compte de la diversité de leurs attentes et en s'adaptant à leurs revenus, le niveau des aides en dépendant fortement", ajoute Patrick Liébus.


La CAPEB travaillera avec des fournisseurs d'énergie avec lesquels elle dispose d'un partenariat sur les CEE pour proposer une (ou plusieurs) offre(s) visant à minimiser le reste à charge pour les ménages, selon notamment leur niveau de revenus.


Notre entreprise est solidaire de la CAPEB




SOURCE DU FLUX: BATIWEB

Informations Légales

Accueil